La Gymnastique Chinoise ou Qi Gong est utilisée à titre préventif et thérapeutique. Par des pratiques posturales simples, statiques ou dynamiques, des mouvements lents, doux et gracieux, l'entraînement se fait debout, assis ou allongé.

 

Qi signifie énergie

 

Gong méthodes, techniques

 

Qi Gong : méthode pour accroître l'énergie

 

(prononcer : ''tchi kong'')

 

 

Le travail s'effectue sur :

1. La respiration juste et adaptée 

2. La pensée : se concentrer sur soi-même 

3. Le corps : ressentir son corps et l'activer

 

  

La pratique est donc basée sur le geste, le souffle et l'intention.

 

Elle regroupe des centaines d’enchaînements, issus de plus de 2500 ans d’histoire, qui se sont transmis de génération en génération de manière secrète au sein des familles chinoises.

 

Tableau des mouvements - Dynastie Han de Mawangdui (province du Hunan)
Tableau des mouvements - Dynastie Han de Mawangdui (province du Hunan)

 

   

Ses bienfaits permettent :

 

Une bonne santé en tonifiant le Qi de l’organisme, en régulant et harmonisant le corps et l’esprit.

 

Une amélioration de la circulation du sang et de l'énergie.

 

Une réduction des tensions et douleurs chroniques (lombalgies, cervicalgies...).

 

Une amélioration du sommeil.

 

Une harmonisation du système hormonal.

 

Une meilleure vitalité et immunité.

 

Une meilleure coordination du corps et de l'équilibre.

 

Une détente afin de libérer en douceur les blocages physiques et psychiques.

 

Une joie de vivre, une sérénité, une quiétude.

 

Une capacité à ‘‘s’auto-guérir’’, à puiser dans nos propres ressources afin d' accroître notre longévité...

 

 

Véritable art de vivre, on apprend à cultiver le "DAO" ou "TAO" signifiant Voie, Chemin ou Vertu. Le Tao est la force fondamentale qui coule en toutes choses dans l’univers, vivantes ou inertes. 

 

 

Interview de Maître Jian Liujun de

 

l'Institut Quimétao de Paris (quimetao.fr)

 

 

 

 

Un peu d'histoire...

 

Cette Gymnastique est une discipline énergétique chinoise très ancienne (plus de 3000 ans).

 

Dès l'antiquité, les Chinois étudièrent le Qi et ses applications dans le domaine médical : les théories de l'énergie du corps humain et la pratique de cette Gymnastique vont permettre de renforcer, de réguler et d'utiliser l'énergie vitale dans une visée thérapeutique.

 

Cette science s’est maintenue malgré les vicissitudes de l’histoire et sa pratique a contribué grandement au maintient de la vitalité et de la santé en Chine et maintenant de part le monde.

 

Tout démarre au 7ème siècle avant notre ère, avec le livre des transformations ‘‘le Yi Jing’’ qui est le plus ancien ouvrage de sagesse chinoise, et qui décrit huit trigrammes représentant les étapes de bases de toutes les transformations du Yin et du Yang. Les huit trigrammes sont le ciel, la terre, le tonnerre, la montagne, le vent, l’eau, le feu et le lac.

 

Il existe une grande diversité de pratiques. On retrouve des écoles dans trois domaines, souvent liés :

 

1. Médecine Traditionnelle Chinoise

2. Arts Corporels Chinois : combat et artistique

3. Pratique spirituelle (Taoïsme, Bouddhisme, Confucianisme)

  

C’est avant tout un art de vivre avec l’énergie, celle qui nous entoure, celle qui est dans la nature aussi bien dans le ciel que dans la terre.

 

La notion d’énergie vient de la connaissance intuitive des phénomènes naturels que possédaient les anciens chinois. Pour eux, le Qi est à l'origine du monde, chaque élément de l'Univers résulte de ses mouvements et de ses modifications.

 

Cette pratique est considérée en Chine, comme la science de la longévitéLe travail sur l’alchimie interne cherche à inverser le processus de vieillissement par une sorte de transmutation en retrouvant et en faisant vivre ce noyau d’immortalité que chacun possède.